Enfin une reconnaissance pour l’élection par tirage au sort!

Suite aux tergiversations pré-électorales, ou la commission avouait qu’elle ignorait comment allait être désigné son futur président, merci aux statuts Européens qui font preuve à ce sujet d’un flou qui n’a d’égal que l’obscurité des directives émises par la commission elle-même. Pour faire taire les critiques et se sortir par le haut de cette initiative démocratique, la commission Européenne envisagerait de devenir la première institution Européenne à pratiquer l’élection par tirage au sort! Ce mode de suffrage révolutionnaire aux dire de certains, porté par de nombreux mouvements pro-démocratiques et notamment par le professeur d’économie Etienne Chouard, aurait finalement été sélectionné à la dernière minute. 

“C’était juste catastrophique, commente nigel Farage, on nous avait imposé une liste de candidats totalement inconnus, même des électeurs de leurs propres pays, et qui, pour la plupart, font l’exploit d’être encore inférieurs à Herman von Rompuy, dont on sait pourtant la haute opinion que j’ai de lui… Une fois que les députés auraient été élus, nul ne sait comment aurait été désigné le président de la Commission. C’est pourquoi j’aurai tendance à voir d’un bon oeil cette initiative, que je ne comprends toutefois pas… Je ne vois pas pourquoi la Commission Européenne aurait décidé de devenir une instance démocratique, en allant à l’encontre de ses statuts, du jour au lendemain. J’imagine que cette décision relève plus du désespoir que d’une soudaine et rafraichissante prise de conscience, face à une situation devenue intenable, même pour eux…” 

Une initiative qui reste à confirmer cependant si l’on en croît Etienne Chouard lui même qui précise :

“Je ne souhaite pas encore commenter ce qui ne relève pour instant que de la rumeur car d’après une source interne, j’ai cru comprendre qu’ils réaliseraient un tirage au sort au sein de l’administration de l’UE elle-même… Alors que l’objectif du tirage au sort, est de permettre à tout un chacun, sous conditions, bien sûr, d’être le représentant du peuple pour un mandat non renouvelable, au terme d’un tirage au sort qui aurait eu lieu en parallèle de l’élection des députés. Et ce afin de se débarrasser de cette caste de politiciens professionnels qui nous a mené à la ruine tambour battant! On risque donc d’hériter au final d’un fonctionnaire irresponsable (comme ils le sont tous là-haut) bien évidemment non élu par le peuple, et au service des intérêts en place! Pas de grands changements en perspective donc…« 

Wait and see. 

De Bruxelles, Laurence Louise.

Partager cet article

À propos de l'auteur: JP Mariel

Hipster mondialiste et localiste, JP Mariel se passionne pour les actualités d'un monde qui part en vrille systémique, où tout devient possible ce qui découle fort logiquement sur du "Grand Grand N'importe Quoi "(GGNQ). JPM s'en désole et s'en amuse, et partage avec vous sa vision d'une information parallèle en mode quantique, à la fois vraie et fausse, tout dépend du point de vue de l'observateur. À vous de décider!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.