Bill Gates, homme de l’année 2014?

Encore un succès cette année pour la dernière campagne de vaccinations de Bill Gates en Afrique, la population a stagné pour la troisième année consécutive. L’efficacité des mesures de vaccinations LPBW (Low Profile Bio Weapons) semblent clairement prendre le pas sur les conflits ouverts plus couteux et pas toujours efficaces. 
Une conclusion injuste pour le Général William E.Ward commandeur en chef du centre de gestion de conflits (AFRICOM) basé à Francfort qui déclare

Je crois qu’il faut comparer ce qui est comparable, la vaccination et la gestion de conflit sont deux moyens complémentaires de gérer la population. Les vaccins c’est bien beau mais ça prend du temps, lorsqu’on découvre un nouveau gisement de matière première ou qu’émerge un leader local, on va quand même pas s’amuser à les vacciner les uns après les autres et attendre qu’ils clamsent! De plus, on nous reproche de coûter cher mais je demanderais seulement aux analyste d’inclure les profits collatéraux générés par la vente d’armes, de journaux et des licences de films, pour ne citer que les principaux et là on aurait une idée déjà plus claire.” 

Une requête qui si elle semble légitime paraît difficilement réalisable, la majorité des armes étant distribuée sur le marché noir comme le fait remarquer Pick Tamer, représentant du lobby des fabricants de vaccins (UniDEATH). Pour lui l’efficacité des campagnes de vaccinations sur la guerre n’est plus à démontrer, la gestion de conflits est non seulement une pratique barbare 
et d’un autre temps, mais elle est aussi extrêmement consommatrice en énergie fossile et donc dommageable pour la planète. 

Aujourd’hui nous pouvons nous déployer de manière beaucoup plus légère et avec une empreinte carbone extrêmement réduite. Certes la guerre génère du CA mais la planète en pâtit! Nous, tout ce qu’il nous faut c’est des frigos et de la main-d’oeuvre, ce dont on dispose grâce aux volontaires des ONG qui en plus, ne nous coutent rien, font le boulôt avec le sourire et ce sans contrôle syndical! Je pense que la gestion de conflit va de plus en plus se réduire à des opérations éclairs ou médiatiques mais le travail de fond c’est nous qui le faisons!”

Une nouvelle qui rassure le marché et les fabricants de vaccins qui voient ainsi un débouché durable se dessiner, un relais de croissance bienvenu après le fiasco de la campagne de communication du H1N1 sur les marchés asiatiques et occidentaux qui avait fortement compromis ce pan de l’activité pharmaceutique, poussant certains  opérateurs, dont Sanofi-Pasteur-Meyrieux, à envisager l’arrêt de cette activité pourtant historique! 
Nous laissons le mot de la fin à M.Tamer “ Un grand merci à Bill Gates pour sa persévérance qui porte aujourd’hui ses fruits, Thx Bill!”. 

Partager cet article

À propos de l'auteur: JP Mariel

Hipster mondialiste et localiste, JP Mariel se passionne pour les actualités d'un monde qui part en vrille systémique, où tout devient possible ce qui découle fort logiquement sur du "Grand Grand N'importe Quoi "(GGNQ). JPM s'en désole et s'en amuse, et partage avec vous sa vision d'une information parallèle en mode quantique, à la fois vraie et fausse, tout dépend du point de vue de l'observateur. À vous de décider!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.